Vos premières vacances en camping-car avec nos 15 meilleurs conseils

Publié le : 16 janvier 202416 mins de lecture

Vos premières vacances en camping-car ou votre voyage de noces en camping-car vous inquiètent ? Nous nous occuperons de suggérer la meilleure façon de le gérer et les erreurs à ne pas commettre.

Vous êtes un esprit libre et c’est la vraie raison pour laquelle vous vous êtes volontiers passé d’hôtels 5 étoiles et de réservations d’avions cette année. Cette fois, vous recherchez la détente, l’aventure et un vrai contact avec la nature. Alors, après mûre réflexion, vous avez décidé : vous partez pour vos premières vacances en camping-car !

Peu importe que le camping-car soit à vous ou que vous l’ayez loué : dans tous les cas, vous aurez besoin de quelques conseils pour affronter sereinement vos vacances et éviter de commettre des erreurs qui pourraient vous faire regretter ce qui, en revanche, est votre meilleur option.

Vous avez sûrement déjà pensé au fait qu’avant de vous aventurer sur la route, vous devrez vous assurer que votre camping-car est vraiment prêt. Vous l’apporterez à votre mécanicien de confiance pour vérifier l’état du moteur et les niveaux d’eau et d’huile, vous chargerez les batteries nécessaires aux services électriques, vous installerez les toilettes chimiques et vous vous assurerez que le réfrigérateur est en parfait état de fonctionnement.

Eh bien, il ne vous reste plus qu’à remplir les réservoirs d’eau et vous êtes prêt à partir. Mais avez-vous vraiment pensé à tout ? Peut-être que oui, peut-être que non. Pour être en sécurité, suivez nos 15 meilleurs conseils pour vos premières vacances en camping-car et profitez de la détente et du plaisir que vous méritez.

Choisissez le véhicule le plus adapté à vos vacances en camping-car

Avez-vous choisi le camping-car qui correspond le mieux à vos besoins ? Vous avez réussi à trancher entre la caravane et le camping-car ? Ce n’est pas vrai qu’un camping-car est aussi bon qu’un autre, chaque véhicule a ses propres caractéristiques et conforts. Choisir un camping-car trop petit, c’est se retrouver avec peu d’espace pour charger bagages et matériel de sport, ainsi que devoir vivre dans des espaces confinés, ce qui risque de porter atteinte à la liberté même que vous recherchiez.

En revanche, si votre idée de vacances en camping-car comprend des arrêts en pleine nature ou des chemins de montagne étroits, un véhicule trop gros vous gênera. Avant de le choisir, gardez toujours en tête le nombre de personnes qui vivront cette aventure avec vous et le type de voyage que vous avez en tête. Suivant vos moyens vous pourrez aussi choisir entre louer et acheter votre camping-car pour les vacances, si c’est votre première expérience nous vous conseillons bien sûr la location.

À découvrir également : Comment choisir un camping : conseils pratiques pour organiser des vacances en plein air

Familiarisez-vous avec le camping-car

Conseils pour vos premières vacances en camping-carConduire un camping-car n’est pas comme conduire votre voiture dans la circulation urbaine, alors ne vous sentez pas trop sûr de savoir comment le garer ou d’être capable de négocier des routes étroites et sinueuses.

Considérez que c’est comme si vous conduisiez votre salon, surtout si vous avez opté pour un camping-car plus grand, il est donc conseillé de faire quelques essais routiers pour affiner vos compétences de conduite.

N’oubliez pas que l’angle de vue peut être grandement compromis par la structure du véhicule et que la distance de freinage sera beaucoup plus longue que ce dont vous avez besoin pour vous arrêter au feu rouge avec votre petite voiture.

Planifier les étapes et votre itinéraire

Partir à l’aventure est le rêve de tout campeur, mais pour vos premières vacances en camping-car, il est préférable de planifier un itinéraire de voyage.

Savoir exactement où vous souhaitez vous rendre est essentiel afin de choisir à l’avance les campings dans lesquels s’arrêter, les aires de repos aménagées dans lesquelles s’approvisionner en eau et les destinations incontournables que vous trouverez le long de votre parcours.

Ce serait vraiment dommage d’apprendre au dernier moment que le camping près de cette plage où vous vouliez vous baigner est fermé pour rénovation ou que juste à côté de l’étape précédente se trouvait cet important site archéologique, que vous n’aurez plus jamais l’occasion de visiter visite! Avec un camping-car le monde entier s’offre à vous ! Road-trip sur les routes mythiques des États-Unis, visite dans les moindres recoins des plus beaux villages de France, tour d’Europe des plus belles capitales…

Tenez compte de tous les coûts

Si vous pensez avoir déjà une idée précise du coût de vos vacances en camping-car simplement parce que vous avez quantifié la quantité de carburant que vous utiliserez, vous pouvez vous tromper.

A cela s’ajoutent parfois les frais d’approvisionnement en eau, d’arrêts éventuels en camping et aires aménagées, de gaz pour la cuisine et le chauffage et d’évacuation des eaux usées.

Évidemment, n’oubliez pas le coût des péages sur les autoroutes qui, surtout dans notre pays, peuvent considérablement peser sur le coût de vos vacances en camping-car.

Ne vous fiez pas uniquement aux indications routières

Si vous avez déjà voyagé en voiture auparavant, vous savez que se fier uniquement aux panneaux de signalisation n’est jamais une bonne idée. Les panneaux routiers avec le nom de votre destination disparaîtront juste à ce rond-point à 6 sorties, avec pour résultat que vous finirez par tourner en rond pendant des heures ou, pire, vous vous retrouverez à des kilomètres et des kilomètres de votre destination.

Pour vos premières vacances en camping-car, emportez toujours avec vous un bon navigateur satellite, avec des cartes à jour et une carte routière. Oui, juste la vieille, chère carte papier. Vous pourriez vous retrouver dans des zones non couvertes par le signal satellite et, dans ce cas, une feuille de route vous empêchera d’emprunter cette route de campagne sans issue et de ne vous en rendre compte qu’après avoir parcouru des dizaines et des dizaines de kilomètres au milieu de nulle part.

Décidez où dormir avant de partir

Lors de la planification de votre itinéraire, identifiez les campings et les aires équipées que vous trouverez en cours de route. De cette façon, vous aurez la possibilité de choisir à l’avance où vous arrêter, en vous informant à temps sur les services offerts et les frais à engager.

De plus, vous saurez avec certitude quand vous aurez la possibilité de remplir vos réservoirs et éviterez d’avoir à vous laver en puisant dans votre réserve d’eau potable.

Pour trouver un endroit où s’arrêter, il fallait autrefois recourir au bouche à oreille ou à des articles de revues spécialisées. Aujourd’hui, le camping-car 2.0 ne craint pas les surprises : téléchargez les applications spécialisées sur votre appareil et vous aurez d’un seul coup tous les campings et aires de repos disponibles le long de votre itinéraire.

Préparez soigneusement votre valise

Quoi emporter pour vos vacances en camping-car ? Le moins possible ! Votre véhicule est certes équipé de garde-robes et de compartiments pour ranger vos bagages, mais évidemment ils ne seront jamais aussi spacieux que votre garde-robe 4 saisons !

Voyager en camping-car, c’est choisir un mode de vie simple et sportif, donc limitez vos vêtements au strict minimum. Quelle est la limite indispensable ? Celui qui ne vous oblige pas à faire la lessive tous les jours ! L’important est que vous puissiez faire face aux changements climatiques et ne pas avoir à regretter le confort de votre maison.

Pour dormir, considérez la période pendant laquelle vous voyagerez et l’endroit où vous irez. Les sacs de couchage sont bien plus pratiques que les draps, mais s’il fait très chaud ils rendront vos nuits inconfortables. Dans tous les cas, prévoyez toujours un drap pour protéger les matelas qui, bien qu’ils soient déhoussables, sont plus difficiles à laver.

Remplissez votre garde-manger d’aliments adaptés aux voyages

Choisir des vacances en camping-car fait de vous un touriste attentif à la région et à l’environnement, alors n’emmenez pas tout le supermarché avec vous. Un voyage itinérant vous emmène dans des lieux méconnus, dont les spécialités gastronomiques et les produits typiques valent également la peine d’être découverts. De plus, vous contribuerez ainsi au développement économique des territoires que vous traversez, en les compensant en partie pour le « dérangement » que vous causez.

N’emportez avec vous que le garde-manger de base : sel, huile, pâtes, lessives et bidons suffiront à vous assurer d’avoir les produits de première nécessité, que vous compléterez en achetant de temps en temps tout ce qui viendra compléter votre menu.

N’oubliez pas que les trajets peuvent aussi être très longs, donc, surtout si vous êtes accompagnés d’enfants, prévoyez quelques collations à consommer pendant les trajets et de l’eau, beaucoup d’eau.

N’oubliez pas les accessoires du camping-car

Partir en vacances en camping-car, c’est voyager en toute autonomie et c’est vous qui déciderez du confort dont vous vous doterez. Certains accessoires vous seront cependant indispensables.

Comme, par exemple, le cordon d’alimentation. Dans chaque camping et zone équipée, vous pourrez utiliser des colonnes spéciales pour l’alimentation en électricité, mais pour ce faire, vous aurez besoin d’un câble d’au moins 15 mètres avec des prises de type CE, universellement adoptées partout.

De plus, vous aurez besoin de 15 mètres supplémentaires de tuyau en PVC pour remplir votre réservoir d’eau. Assurez-vous qu’il dispose d’un accessoire universel pouvant accueillir différents types de filetage. Par sécurité, emportez également avec vous une citerne : vous pourrez faire le plein d’eau potable, au cas où vous décideriez de vivre le frisson de vivre quelques jours dans un parking gratuit.

Même si vous prévoyez de vous arrêter dans des campings où le sol est généralement plat, n’oubliez pas les cales de nivellement. Vous en aurez besoin pour compenser les irrégularités du sol et vous aider à garder votre camping-car parfaitement horizontal. Cela semble être un détail mineur, mais en plus de permettre le bon fonctionnement des évacuations d’eau, vous éviterez de dormir en pente et d’avoir à cuisiner en gardant la casserole sur le feu, pour éviter qu’elle ne glisse.

Dernier conseil : munissez-vous d’une caisse à outils, équipée de visserie, matériel électrique, vis allen, pinces, tournevis et clés. Vous n’êtes peut-être pas un bricoleur, mais cela peut s’avérer utile pour effectuer quelques petites réparations, en attendant de joindre le professionnel le plus proche.

Emportez une trousse de premiers soins avec vous

Personne ne part avec l’idée qu’il pourrait tomber malade ou se blesser, et vous non plus. Mais pour des vacances en camping-car, qui vous emmèneront hors des centres habités, une trousse de secours est nécessaire.

Des pansements, des pansements et des désinfectants vous éviteront de courir jusqu’à la pharmacie la plus proche, qui dans certains cas peut se trouver à plusieurs kilomètres, tandis que les médicaments de base les plus courants contre les maux de tête, la fièvre et le mal des transports vous aideront à rester en bonne santé et à ne pas avoir renoncer ne serait-ce qu’à un seul jour de vos vacances.

Vérifiez toujours les horaires d’enregistrement du camping

Si vous n’avez jamais fait de camping, sachez que pour entrer, vous devez passer par les procédures d’enregistrement, comme dans un hôtel normal. La différence est que la plupart des campings ne permettent pas que cela se fasse la nuit ou à l’heure du déjeuner.

Vérifiez toujours les heures auxquelles vous pouvez accéder au camping : alternativement, vous pouvez toujours garer votre camping-car à proximité immédiate et commencer à profiter de vos vacances en camping-car avant que le personnel ne reprenne le travail.

Protégez-vous et votre camping-car des insectes

Au mot insectes, avez-vous ressenti un long frisson ? Habituez-vous-y. Vous partez en vacances en camping-car, pas en séjour 5 étoiles ! Vous trouverez des fourmis, des mouches et des moustiques partout, mais cela ne signifie pas que vous devrez vivre étroitement avec eux.

Assurez-vous que votre camping-car est équipé de moustiquaires et, dès que le soleil se couche, pensez à fermer les portes, les fenêtres et les hublots.

Garder le camping-car et toutes les zones environnantes propres, éviter de répandre des miettes partout et de laisser des résidus de nourriture autour, suffira à éloigner les fourmis.

Prévoyez au moins quelques nuits de stationnement gratuit

Des vacances en camping-car ne peuvent pas être considérées comme telles si vous ne passez pas au moins quelques nuits dans un parking gratuit. S’endormir sous les étoiles en toute solitude et se réveiller avec un lever de soleil qui semble être là rien que pour vous n’a pas de prix. Et après tout, à vrai dire, vous avez choisi ce type de vacances pour cela aussi.

Dormir dans un parking gratuit est possible, à condition de faire attention à quelques petites astuces et de ne pas sous-estimer la sécurité. Mais nous pensons à tout et vous avons préparé tous les conseils indispensables pour une nuit en parking gratuit . Lisez-les attentivement et vivez cette aventure sans soucis !

Évitez la haute saison

Ok, c’est un conseil un peu évident et il n’est pas toujours possible de choisir la période de ses vacances. Mais si vous pouvez le faire, allez-y. Pendant la haute saison, les services touristiques perdent toujours une partie de leur qualité initiale et souvent les habitants des zones assiégées par les visiteurs, stressés par l’afflux anormal de personnes, ne sont pas en mesure de démontrer pleinement leur courtoisie et le sens général de l’hospitalité qui caractérise notre pays.

Si votre patron vous a donné des vacances en août, ne vous inquiétez pas. Des vacances en camping-car vous permettent de vous évader des endroits les plus fréquentés et vous n’aurez aucun mal à trouver cette petite plage inconnue de tous ou cette vallée complètement inhabitée.

Respectez le code de la route et celui des campeurs

Le fait de voyager avec une bête de quelques tonnes ne fait pas de vous le maître de la route. Outre le code de la route qui impose la ceinture de sécurité à tous les passagers lors des déplacements, il respecte également le code non écrit auquel se conforment tous les propriétaires de camping-car respectables.

Pendant la conduite, ne changez pas de voie brusquement, respectez les limites de vitesse et si vous réalisez que vous avez créé une longue file derrière vous, arrêtez-vous et laissez passer les voitures.

Si vous devez vous arrêter dans les centres urbains, assurez-vous que le stationnement est autorisé et évitez de stationner à proximité des commerces et des monuments, tandis que si vous décidez de vous arrêter en dehors des villes, vérifiez que le terrain n’est pas une propriété privée et, si nécessaire, demandez le permis . Cela ne vous sera guère refusé.

Dans tous les cas, soyez respectueux de vos voisins de camping-car. Les camping-cars sont synonymes de tranquillité et de liberté pour tous, alors évitez de vous garer trop près des autres véhicules, gardez le volume de la musique bas et, si vous voyagez avec un animal de compagnie, veillez à ce qu’il ne se blottisse pas directement sur le tapis de votre voisin.

Et maintenant que vous savez tout, vous êtes prêt pour vos premières vacances en camping-car. Il ne vous reste plus qu’à faire le plein et à vous lancer dans votre nouvelle aventure. Bon voyage!

Plan du site