Comment se préparer à faire du camping en hiver ?

Publié le : 14 mars 202310 mins de lecture

Si vous avez décidé d’envisager le camping d’hiver, voici quelques conseils utiles sur la meilleure façon de le faire.
Bien que le camping d’hiver semble un peu difficile, de nombreux randonneurs et aventuriers apprécient les avantages de le faire cette saison. Tout d’abord, il y a beaucoup moins de campeurs en hiver, ce qui signifie que vous pouvez profiter de votre propre solitude bienheureuse. De même, les insectes, comme les moustiques ou les mouches, hibernent par temps froid. Enfin, l’air pur et frais de l’hiver nous revigore, contrairement à la chaleur intense et étouffante de l’été, nous donnant beaucoup moins envie de faire les choses.
Les appareils de chauffage portables et les vêtements thermiques ne manquent pas sur le marché, mais très souvent les meilleures solutions sont celles à faire soi-même, capables de répondre pleinement aux besoins du campeur. Bref, vous pouvez acheter une combinaison thermique mais le vendeur ne vous dira pas de la mettre dans votre sac de couchage pendant la nuit ! Nous voici donc arrivés avec nos conseils pour améliorer la réussite de votre camping d’hiver. Quelques précautions importantes peuvent rendre votre expérience de camping avec une tente extraordinaire et excitante, même en hiver .

Le choix du camping

Avant de choisir un camping, passez un coup de fil et vérifiez sur le site internet si le camping est également ouvert en hiver et quels services il garantit même pour la saison hivernale !
Le camping choisi doit être équipé de tout le nécessaire pour faire des vacances en camping un plaisir même en hiver.
Par exemple, dans les installations les plus modernes, les sanitaires sont équipés d’un chauffage au sol.
Dans de nombreux cas, des chambres avec un système de chauffage pour le séchage des chaussures de ski et une salle de stockage
pour les chaussures et le matériel sont à la disposition des clients. La présence de ces structures vous permet d’avoir plus d’espace dans le camping-car ou la caravane.
La zone d’approvisionnement en eau doit être chauffée de manière centralisée et une conduite d’eau grise à l’épreuve du gel doit être disponible sur chaque emplacement. Le système de vidange et la cuvette des toilettes sont également résistants au gel. Les voies piétonnes et allées doivent être goudronnées et maintenues propres même en hiver, et les emplacements avec sol en caillebotis doivent permettre aux camping-cars ou caravanes de stationner à plat et au sec.
Bref, choisissez une structure, organisée de la meilleure façon pour pouvoir vous chouchouter, du parfait entretien de la praticabilité des chemins et des emplacements à la revente de gaz directement sur le camping.

Choisissez la bonne tente

La toute première chose qui doit être prise en considération pour mieux se préparer à un camping d’hiver est la tente. À l’intérieur de la tente, nous trouverons abri et chaleur, et nous passerons les dures nuits d’hiver. En choisir un adapté, ou l’équiper de tout le confort nécessaire est possible.
Achetez une petite tente quatre saisons qui comprend une isolation, une coque en tissu solide capable de résister aux vents forts et aux précipitations hivernales. Envisagez une conception à double paroi pour une meilleure isolation, mais n’oubliez pas que cela augmentera le poids total de votre équipement.
L’utilisation d’une petite tente aidera à réduire l’espace vide à l’intérieur, ce qui signifie que la chaleur corporelle peut augmenter considérablement la température à l’intérieur.
Choisissez un endroit sec avec une bonne protection contre le vent pour votre tente.
Positionnez si possible le store vers l’est afin de profiter également du soleil levant du matin pour le réchauffer. Éloignez-vous des branches d’arbres chargées de neige, des rondins en surplomb et des zones sujettes aux avalanches ou aux inondations si vous campez près de plans d’eau.

Nous recommandons également de remplacer les piquets normaux par des piquets à vis , car il est facile de les déformer avec un sol gelé.
Aussi, s’il y a de la neige, veillez à ne pas accumuler trop de neige sur la feuille.

Isolement du sol

Pour éliminer au maximum l’humidité du sol, placez une toile sur le sol et fixez la tente dessus. Utilisez des supports supplémentaires dans les zones venteuses.
A l’intérieur de la tente, placez un tapis de mousse à cellules fermées d’une épaisseur d’au moins 3 cm avec, si nécessaire, l’ajout d’un coussin d’air et d’un matelas à cellules pneumatiques qui l’isole du sol. Centrez le sac de couchage sur le tapis.
Procurez-vous deux vieux réflecteurs de chaleur, ceux que vous utilisez pour couvrir le pare-brise de votre voiture. Cousez-les ensemble aux deux côtés de votre sac de couchage, la matière réfléchissante va permettre de garder la chaleur à l’intérieur du sac de couchage et… pour ne pas se réveiller trempé de sueur, mieux vaut travailler cette couche d’isolant « à faire soi-même » des petits trous d’aération.

Pour éliminer l’humidité et améliorer encore les conditions thermiques, le conseil est de toujours apporter de quoi s’isoler davantage du sol et en plus d’un bon sac de couchage également un plaid ou des tapis de yoga pour augmenter les poches d’air.

Apportez le bon sac de couchage avec vous

Après la tente, l’objet le plus important pour le camping est définitivement celui-ci : le sac de couchage. Pour s’aventurer dans une expérience exigeante comme le camping d’hiver, le choix du sac de couchage est très important. Vous pouvez alors rendre le sac de couchage résistant au froid !
Évitez de dormir dans un sac de couchage trop grand. Apportez un sac de couchage pouvant supporter une température inférieure de 10 degrés à celle attendue pendant la nuit ; s’il fait vraiment trop chaud, vous pouvez toujours enlever le sac. Ajoutez une doublure au sac, qui peut supporter une température nominale de 8/15 degrés inférieure à celle prévue.
Remplissez l’espace supplémentaire dans le sac de couchage avec les vêtements que vous devez porter le lendemain matin : d’une part, le sac de couchage se réchauffera plus rapidement et d’autre part, vous n’aurez pas à porter de vêtements froids le lendemain matin.
Gardez l’eau bouillante dans un récipient thermique; la chaleur de l’eau aidera à améliorer votre température centrale jusqu’à ce que vous soyez prêt à vous endormir.
De plus, lorsque vous dormez, évitez de respirer à l’intérieur du sac : l’humidité contenue dans votre haleine réduira l’efficacité de l’isolation de votre équipement. Au lieu de cela, portez un chiffon respirant sur votre bouche pour emprisonner l’humidité.

Vêtements thermiques

Le choix des vêtements est également de la plus haute importance. Partir sans les bons accessoires pourrait nous amener à rencontrer des problèmes désagréables. Par conséquent, choisir d’apporter les bons vêtements avec vous peut être vraiment essentiel pour profiter pleinement de votre camping d’hiver.
L’astuce est de se déguiser ! Portez trois couches de vêtements !
Ça fait mal à dire mais mettez le coton bio de côté et portez des vêtements synthétiques, ça retient mieux la chaleur. Portez des sous-vêtements longs synthétiques comme couche de base pour emprisonner la chaleur tout en évacuant l’humidité. Ajoutez une couche isolante de médium à base de polaire, et enfin couvrez-vous d’une veste coupe-vent et imperméable. Complétez le tout avec un bonnet en laine, des chaussettes épaisses, des chaussures isolées et des gants doublés pour réduire la perte de chaleur.

Ne mettez pas de vêtements mouillés dans la tente, car l’humidité entraînera une perte de chaleur.

Gardez un bonnet de laine sur la tête la nuit.

N’oubliez pas les accessoires

Il existe également de nombreux autres conseils pour passer un camping parfait. L’une d’elles consiste à apporter la bouillotte classique avec nous. Mettez-le dans le sac de couchage avant d’aller vous coucher. Il sera un allié précieux lors des nuits froides. Nous emportons également avec nous de petits chauffe-mains pratiques. Très utile dans les poches des vestes pour se réchauffer les mains. Avec les chauffe-mains, il sera également possible de réchauffer les bottes avant de les enfiler.
Même les radiateurs portables et les thermos pour boissons seront certainement faits pour vous !

Accessoires pour camping-cars et caravanes

Si vous avez choisi de camper dans un camping-car ou une caravane, il est nécessaire d’avoir des couvertures isolantes spéciales pour les fenêtres (en fait, la majeure partie du froid entre par l’habitacle).
Si vous prévoyez de séjourner dans des endroits où la température descend bien en dessous de zéro, mieux vaut ne pas utiliser l’eau des robinets du camping-car car elle pourrait geler dans les canalisations. Si vous ne voulez vraiment pas renoncer à l’eau courante, il existe des additifs à mettre dans le réservoir.
En montagne il est conseillé de faire le plein avec un carburant spécial antigel (très important). Alternativement, il existe des additifs antigel à ajouter au carburant normal.
De plus, il est conseillé d’avoir une pelle pour pelleter la neige ou gratter les plaques de glace.
Vous devez toujours avoir des chaînes à bord (et avoir lu la notice au préalable !) ou des pneus hiver pour ne pas encourir de très lourdes amendes !

Allumez le feu au bon endroit

Nous terminons ce guide avec un dernier conseil, mais très important. Pendant le camping d’hiver, le besoin d’un feu de camp chaleureux et douillet se fera sentir. L’importance de savoir l’allumer et surtout le placer au bon endroit est donc primordiale. Un feu de camp sera également alimenté et géré.
Apportez des ingrédients pour cuisiner des boissons chaudes et des soupes avec vous.

Et maintenant, il ne nous reste plus qu’à préparer nos sacs à dos et partir pour notre camping d’hiver !

Plan du site